la maladie mentale

Signes d’alerte de la maladie mentale

Cinquante pour cent des maladies mentales se déclarent avant l’âge de 14 ans, et les trois quarts avant l’âge de 24 ans.

Les maladies mentales majeures telles que la schizophrénie ou les troubles bipolaires apparaissent rarement « à l’improviste ». Le plus souvent, la famille, les amis, les enseignants ou les personnes elles mêmes commencent à reconnaître de petits changements ou le sentiment que « quelque chose ne va pas » dans leur façon de penser, leurs sentiments ou leur comportement, avant que la maladie n’apparaisse dans sa forme la plus complète. Il peut être utile d’apprendre à reconnaître les symptômes ou les signes avant-coureurs et de prendre des mesures. Une intervention précoce peut contribuer à réduire la gravité d’une maladie. Il est même possible de retarder ou de prévenir complètement une maladie mentale grave.

Signes et symptômes

Si vous présentez certains des symptômes suivants, il peut être utile de consulter un professionnel de la santé mentale.

  • Changements de sommeil ou d’appétit: Changements dramatiques de sommeil et d’appétit ou diminution des soins personnels.
  • Changements d’humeur : Changements rapides ou spectaculaires des émotions ou sentiments dépressifs.
  • Repli sur soi : Retrait social récent et perte d’intérêt pour des activités auparavant appréciées.
  • Baisse du fonctionnement: Baisse inhabituelle du fonctionnement à l’école, au travail ou dans les activités sociales, comme l’abandon du sport, l’échec scolaire ou la difficulté à accomplir des tâches familières.
  • Problèmes de réflexion: Problèmes de concentration, de mémoire ou de pensée logique et de discours difficiles à expliquer.
  • Sensibilité accrue: Sensibilité accrue aux images, aux sons, aux odeurs ou au toucher ; évitement des situations trop stimulantes.
  • Apathie: Perte d’initiative ou de désir de participer à une activité quelconque.
  • Sentiment de déconnexion : Vague impression d’être déconnecté de soi-même ou de son environnement ; sentiment d’irréalité.
  • Pensée illogique: Croyances inhabituelles ou exagérées quant aux pouvoirs personnels de comprendre les significations ou d’influencer les événements ; pensée illogique ou « magique » typique de l’enfance chez un adulte.
  • Nervosité : Crainte ou méfiance à l’égard des autres ou sentiment de nervosité intense.
  • Comportement inhabituel : Comportement étrange, non caractéristique, particulier.

Un ou deux de ces symptômes ne permettent pas à eux seuls de prédire une maladie mentale, mais peuvent indiquer la nécessité d’une évaluation plus approfondie. Si une personne en éprouve plusieurs à la fois et que les symptômes causent de graves problèmes dans sa capacité d’étudier, de travailler ou d’avoir des relations avec les autres, elle doit être examinée par un médecin ou un professionnel de la santé mentale. Les personnes qui ont des pensées ou des intentions suicidaires, ou qui pensent à nuire à autrui, ont besoin d’une attention immédiate.

Que faire face à ces symptômes ?

Si ces signes se manifestent, il est judicieux de se confier à un proche et de prendre attache avec un spécialiste de la santé pour établir au plus vite un premier diagnostic. Que la situation soit passagère ou persistante, il est important de solliciter un soutien psychologique pour apporter des réponses appropriées et regagner ainsi une bonne condition de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *