Comment fonctionnent les cigarettes électroniques ?

Les cigarettes électroniques sont devenues pour de nombreux utilisateurs depuis quelques années l’alternative idéale pour arrêter de fumer. Cela dit, leur fonctionnement est assez particulier et intrigue plus d’un. Il s’avère alors nécessaire d’en comprendre le mécanisme afin d’aspirer à une utilisation plus durable de ces outils. Comment fonctionnent-ils réellement ? Découvrez le fonctionnement des cigarettes électroniques.

Les composantes principales des cigarettes électroniques

La première chose à savoir est que les cigarettes électroniques autant qu’elles sont ont généralement un même fonctionnement. À ce propos, si vous êtes amateur de ces gadgets, vous pourrez découvrir de nombreux modèles et informations y afférentes en visitant l’adresse https://www.neovapo.com/kits-cigarettes-electroniques/. Pour que tout le mécanisme fonctionne correctement, la cigarette électronique doit être dotée de certains éléments indispensables.

En premier, il s’agit de la batterie (rechargeable) qui fournit le courant électrique nécessaire à la chauffe du fil résistif des résistances. À ce niveau, il faut noter que la batterie dispose la plupart du temps d’une autonomie plus grande et possède des boutons de contrôle « + » et « — ». Ces derniers facilitent la modification de la température et du wattage. L’énergie électrique fournie s’active par pression du bouton switch de la vapote. Ensuite vient le clearomiseur qui représente le réservoir de l’outil et qui contient le liquide à vapoter en plus des pièces détachées. 

Outre ces éléments, il faut aussi compter la résistance qui fait office de noyau du réservoir et qui chauffera l’e-liquide en déployant ses saveurs. La vapeur ainsi créée par ce dernier mécanisme va remonter et atteindre le dernier élément : le dry tip (l’embout de l’E.-cig). C’est à travers cette dernière composante que l’inhalation s’effectue.

Le principe de fonctionnement des cigarettes électriques

Les cigarettes électriques ont un fonctionnement assez simple. Celui-ci ne consiste qu’à l’aspiration d’une vapeur produite par le chauffage d’un liquide d’où le terme « vapoter ». Le premier détail à savoir est qu’il faut est qu’une mèche de coton ou de fibre de silice est trempée dans une solution contenant certains arômes et molécules. Ces dernières sont généralement du propylène glycol, de la glycérine végétale et de la nicotine toutes à différentes concentrations.

Lorsque le bouton d’allumage est appuyé par l’utilisateur, un chauffage de la résistance entourant la mèche s’effectue. Ainsi, le liquide contenu dans le clearomiseur chauffe et dégage de la vapeur. L’utilisateur n’aura plus qu’à aspirer ou vapoter le mélange de vapeur et d’air obtenu et le tour est joué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *